"Si nous nous laissons diluer dans la pluie, nous pourrons arriver à la mer durant la nuit"

Duarte est né à Évora et a vécu son enfance et son adolescence dans le village d'Arraiolos. Il a commencé à chanter le fado pour le plaisir. Puis, en 1997, il s'engage dans le fado qui devient pour lui “ l'espace privilégié d'expression musicale”. Il fait des recherches de paroles et de musiques de fados traditionnels, et commence à écrire. Il compose des titres, il construit et cherche sa voie d'auteur-interprète.

En 2004, il présente son premier disque «Fados Meus» et, peu de temps après, le titre «Ils disent que mon fado est triste» , dont il a écrit les paroles pour le fado mineur de José Joaquim Cavalheiro Jr, intègre la collection de disques «100 anos do Fado», éditée par le journal Público. En octobre de la même année, il est invité par la fadiste Maria da Fé et le poète José Luís Gordo à intégrer la troupe d'artistes du célèbre restaurant Senhor Vinho où il chante encore actuellement.

En 2005, il participe à plusieurs émissions de radio et de télévision et, en novembre 2006, il est distingué par le prix Révélation Amália Rodrigues. Le jury souligne que le jeune chanteur de fado «possède des qualités qui augurent d'une carrière».

En 2007, le conseil municipal d'Arraiolos  attribue à Duarte la Médaille Culturelle du Mérite municipal. La même année, il participe au spectacle d'ouverture d'Arena d'Évora et à la célébration des 50 ans de la télévision RTP, entre autres.

A la fin de l´année, la compositrice Evanthia Reboutsika et la chanteuse Elli Paspala l'invitent pour une série de neuf concerts au Polis Theatre d'Athènes.

En 2008, il s'est produit aux célébrations de la fête du Portugal en Guinée-Bissau et est retourné en terres helléniques pour se produire au 1er Festival de musique méditerranéenne de Chios.

À la demande du cinéaste José Fonseca e Costa, il compose le titre qui sert de bande originale au film «Mistérios de Lisboa», sorti en 2009, en même temps qu'il lance son nouvel album «Aquelas Coisas da Gente» dont le titre  «Mistérios de Lisboa» est le premier single.

Duarte s'est présenté au musée du Fado et a fait des tournées au Portugal, en Afrique, en Asie et en Europe.

Après avoir été nominé pendant 3 années consécutives, il gagne en 2009 le prix Mais Musica du magazine Mais Alentejo, pour lequel il reçoit le plus grand nombre de votes de la part des lecteurs.

En 2014, il lance le projet «Sem Dor Nem Piedade». L'album, sorti en mai 2015, a suscité les éloges de la critique et l'enthousiasme du public. Présentation, entre autres, au Centro Cultural de Belém (CCB) à Lisbonne, France, Espagne, Pologne etc.



"Je suis marié à la psychologie mais le fado est ma maîtresse".


Cet aveu de Duarte, la nouvelle étoile du fado, fait écho à cette ambivalence de l'âme portugaise, toujours en quête de cette saudade dans laquelle sombrent ceux qui se laissent charmer par les sirènes de la mélancolie de l'absence. Pour autant, Duarte n'est pas un fadiste de plus, de ceux dont on dit qu'ils font partie des meilleurs de leur génération. Sa singularité est déjà dans sa double activité. D'autres avant lui, comme Fernando Machado Soares, le dernier chantre du fado de Coimbra, juge au tribunal d'Almada, sur l'autre rive du Tage, ont vécu cette réalité. Mais pour Duarte, elle se double d'un statut d'auteur-compositeur-interprète, rare chez les chanteurs de fado…”


( Antonio Mafra)




Le 20 février 2016, est édité en France le CD “Sem Dor nem  Piedade” qu'il présente au Théâtre des Abbesses. Puis il part en tournée dans plusieurs régions de France, et donne de nombreux  concerts au Portugal.

«Si nous nous laissons diluer dans la pluie  
Nous pouvons encore atteindre la mer cette nuit. »


Considéré par certains comme «le prince de Mélancolie» ou comme «le plus contemporain des fadistes», Duarte présente - ou “se” présente-  «Só a Cantar».

Après avoir chanté la fin d'une relation, dans les quatre actes de “Sem Dor nem Piedade”», Duarte chante désormais les récits de celui qui a vaincu la solitude. Un disque qui fait l'éloge de la capacité à être seul, à partir seul.

En 2018, le nouvel album «Só a Cantar», produit par  João Gil, comprend onze titres. Et a pour conseillère artistique Aldina Duarte ; la grande fadiste lui a apporté son authenticité et son immense vécu du fado et a indiqué à Duarte les mélodies de fados traditionnels qui conviendraient le mieux à son écriture.

Dans «Só a Cantar», un titre est composé par José Mário Branco, cinq fados traditionnels sont réinventés, quatre titres sont des inédits de Duarte et un titre appartient au Chansonnier Populaire de l'Alentejo (la région où vit Duarte).

La gamme des gris, son attitude à contre-courant et son indifférence  au mainstream caractérisent le parcours du chanteur / compositeur qui, avec “Só a Cantar” confirme sa singularité dans l'espace du fado.

“Pour faire du nouveau, il faut se soucier du contenu, sans être dans l'illusion de l'effet”

Ce disque  a été distribué au Portugal et en France. Il a été présenté à la Salle Gaveau (Paris), à l'Opéra de Clermont-Ferrand, à l'Opéra de Montpellier, et lors de la manifestation «Lisboa Na Rua» (Lisbonne dans la rue), entre autres.

Fin 2020, début 2021, sera lancé son nouveau disque «No Lugar Dela».

 

CALENDRIER

2020

21 SEP - 21h30 |  Évora - Arena

15 SEP - 21h30 | Trafaria

19 AOU - 21h30 | Live@A Casinha - Concerto em Streaming

04 AOU - Marvão - Adiado 2021

23 JUIL - Pinhel - Adiado

11 JUIL - Redon (FR) - Adiado 2021

21 JUI - Coruche – Cantar Amália - Adiado

19 JUI - Marnach (Luxemburgo) - Adiado 2021

10 JUI - Auch (FR) - Adiado 2021

26 AVR - Serban (FR) – Cantar Amália - Adiado 2021

27 MAR - MeauxSerban (Luxemburgo) – Cantar Amália - Adiado

 

2021

13 MAR - Lisboa - Adiado

12 FEV - Saint Riquier (FR)

25 JAN - Melides

Plus de Calendrier

Sobretudo Cinzento

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now